Le retour d’expérience de Gabrielle, qui a fait le stage de chant sacré itinérant en Lozère, en mai 2024

Un groupe d'élèves artistes

J’ai le plaisir de partager avec vous ce témoignage spontané de Gabrielle qui a fait le stage sacré itinérant avec nous en Mai 2024, au Malzieu-ville, petit village médiéval de Lozère.

« Comment décrire juste en quelques mots cette expérience que j’ai vécue pendant ce stage de cinq jours hors du temps… tellement j’ai tout adoré! Une plongée passionnante dans le chant grégorien, source de toute notre musique occidentale, que j’ai un peu eu l’impression de redécouvrir, grâce à une transmission très documentée, pédagogique et incarnée (dans le corps et les lieux traversés). Le détour par la musique, la vie et l’œuvre atypique de Hildegard de Bingen donne encore plus de profondeur à cette expérience. Les exercices d’échauffement corporel et de technique vocale, que j’ai trouvé très variés, à la fois simples et puissants, toujours à propos et connectés à l’ensemble.

La dimension itinérante du stage, qui nous a permis de « faire sonner les pierres » d’une dizaine de lieux sacrés de la région, de goûter à leurs différentes acoustiques et d’inscrire nos chants dans leur grande histoire. Notamment un chant de pèlerins que nous avons eu la joie de déclamer sur des portions du chemin de Saint Jacques de Compostelle… quel lumineux parcours!
L’accueil chaleureux et aux petits oignons de nos hôtes au château du petit Villard, dans un somptueux cadre médiéval qui nous met bien dans l’ambiance. Et surtout un endroit très paisible et en pleine nature, propice à la détente, à l’apprentissage et aux rencontres authentiques. Le groupe d’élèves, tout aussi éclectique que passionné, enthousiaste, bienveillant et vivant. Quel bonheur d’avoir croisé tous ces chemins de vie!

J’ai été très touchée par l’authenticité, la générosité, et la puissance de votre enseignement.

J’ai comme l’impression d’avoir redécouvert comment on chante et on fait de la musique! Aborder les morceaux à l’oreille plutôt qu’avec les partitions était clairement déroutant pour moi mais aussi jouissif par moment (de se retrouver un peu comme une enfant) et puis c’était peut-être ce dont j’avais besoin (d’être déroutée… ou plutôt re-routée, dans le bon sens!). Expérimenter de manière très pratique des concepts assez complexes comme la compréhension des différents modes et des ambiances ainsi créées, l’exercice d’écoute des résonances et des vibrations dans les églises et presque de la « co-création » qui s’opère avec le lieu dans lequel on chante.

Des prises de conscience assez foudroyantes sur des exercices de technique vocale : la perception corporelle des intervalles que l’on crée en soi en chantant une note par rapport à la fondamentale, le placement des différentes voyelles pour canaliser et amplifier le son naturellement et le faire résonner pleinement, le tissage des « racines » et le modelage des « bols » à l’intérieur de soi et au sein du groupe sont des images qui me guident de manière puissante. Sans parler des exercices de préparation du corps pour s’ancrer, s’ouvrir, trouver la détente et la mobilisation, canaliser la respiration…

Tous ces exercices sont tellement précieux pour comprendre et surtout sentir de l’intérieur comment accueillir en soi l’énergie de la musique et la faire rayonner ☀️ Le chant a pris une autre dimension!

Je trouve que tu as construit avec Matias une pédagogie unique, hyper inclusive et adaptable qui rend accessible à tous une musique un peu savante. J’ai adoré les conférences qui donnent le cadre théorique et historique, mais aussi les mots que tu nous disais dans chaque église pour s’imprégner des lieux et de son histoire et enfin tout le discours pendant le concert qui (même s’il s’adressait au public) faisait une synthèse parfaite de ce stage et nous a permis je crois d’être encore plus en cohérence et incarnés pendant le concert car portés par l’histoire dans laquelle nous nous inscrivons.

J’ai rarement pris autant de plaisir à chanter en public ! J’étais tellement enthousiaste, j’espère ne pas avoir chanté trop fort !

Le choix du lieu (peut-être fortuit… mais je ne crois pas au hasard!) était vraiment idéal avec un hébergement hyper chaleureux, confortable, au calme en pleine nature, avec des hôtes aux petits soins et véhiculant de bonnes ondes (NB: des menus un tout petit peu plus légers auraient été plus à mon goût mais ce n’est que mon avis et c’est bien la seule remarque que j’ai à faire de tout le stage!) Et puis la proximité d’une multitude de lieux sacrés aux différentes acoustiques à découvrir et en plus croisant le chemin de St Jacques, quoi demander de mieux!

J’ai bien aimé aussi la manière dont vous avez organisé le planning des journées. Franchement j’étais dubitative au début (démarrer aussi tard et travailler le soir, quelle idée?!) mais au final j’ai trouvé ça super adapté et fluide. Commencer pas trop tôt pour être vraiment reposé et démarrer en douceur, les matinées dynamiques avec beaucoup de travail dans le corps (et dans la nature des qu’on pouvait!), Les après-midi « mise en application » et expérimentation des acoustiques des lieux. C’était bien vu de nous faire visiter plusieurs lieux pour éviter le froid, même si un peu frustrant parfois de ne pas avoir pu rester plus longtemps. Et les conférences en soirée (pour que tout cela infuse pendant la nuit), en mode sérieux mais détendu, c’était super! 

J’admire la dextérité avec laquelle vous arrivez à jongler avec toutes vos ressources, à modeler un contenu pour répondre au mieux au groupe et aux contraintes extérieures (la météo, la fatigue du groupe, etc) tout en restant alignés avec vos objectifs, et avec quelle fluidité vous ordonnez tout cela dans un temps finalement assez court mais que vous avez su étirer au mieux sans rien passer en force. Bravo!

Et cerise sur le gâteau : merci de nous avoir fait profiter de vos voix divines! 

Merci d’avoir partagé votre plaisir à chanter et à improviser dans ces lieux sacrés. Et de nous avoir bercés de l’harmonie qui se dégage de votre couple et de votre famille très inspirante !

C’était vraiment appréciable de pouvoir se laisser porter ainsi en confiance par votre énergie lumineuse et celle du groupe. J’ai vécu de vraies belles rencontres avec des personnes aux profils très divers, avec tous en commun je crois, une grande sensibilité et curiosité pour le chant et la vie en général.

Je repars avec en moi un sentiment de confiance et plein de ressources pour trouver plus d’ancrage et un désir encore plus vif de continuer d’explorer ma voix… presque comme un véhicule pour m’élever à une autre dimension. 

J’ai envie d’aller rencontrer d’autres églises pour faire résonner leurs pierres, et même pourquoi pas un jour de faire le chemin de Compostelle (ou du moins quelques morceaux déjà) maintenant que nous y avons gouté un bout! ?ᅡᅠ

J’ai envie aussi d’aller rencontrer d’autres personnes pour faire résonner leur cœur. Je sens bien que le chant doit être au cœur de ma vie même si je ne sais pas encore bien comment m’y prendre… ça se fera pas à pas.  »         Gabrielle, Mai 2024

 

Merci Gabrielle pour ce beau retour d’expérience ! J’espère que nous aurons à nouveau la chance de t’avoir avec nous pour un autre stage ! Bonne continuation dans la découverte et l’épanouissement de ta voix.

<3

Lisa

Repas de stage

La vue depuis la salle de répétition

 

Le petit château du Villard, notre nid pendant 5 jours, pour travailler, se restaurer et se reposer entre les visites des lieux sacrés.

Eglise de St Juéry, une pépite à faire résonner avec nos voix !

Eglise de St Juéry, une pépite à faire résonner avec nos voix !

 

Un groupe d'élèves artistes

Les stagiaires heureux et motivés !

Chant sacré dans une église

Un chant de Hildegard von Bingen dans l’église de St Alban sur Limagnole

échauffement corporel et vocal dans la nature

Echauffement corporel et vocal du matin, à côté des ânes, de la jument et des chèvres !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *